Conseillers immobiliers : #2020-StopBullshit - Performance-Immobilier

Conseillers immobiliers : #2020-StopBullshit

by

Chaque nouvelle année est une aventure à tenter.
Le début d’année est un moment toujours un peu particulier.
C’est le temps des bonnes résolutions, des remises en question.
Certains d’entre nous abordent cette nouvelle année avec confiance.
Plus motivés que jamais.
C’est carrément mon cas.
Prêt à soulever des montagnes, relever tous les défis.
Pour d’autres, c’est plus compliqué.
Certains traversent cette période comme une zone de turbulence.
Il peut même arriver que vous attaquiez ce début d’année complètement abattu, sans aucune motivation.
Nous sommes mi-janvier, c’est le constat que j’ai fait sur votre moral pour nombreux d’entre vous.

Alors pourquoi certains sont Down et d’autres surmotivés ?

Si vous êtes démotivé, il y a plusieurs raisons possibles :

Vous n’avez pas pris de vrai repos depuis un long moment.

Il est normal que votre corps ou votre mental vous lâche.
Quand on travaille tout le temps on a la tête dans le guidon, on passe plus de temps à faire les choses, et l’on est moins performant.
On finit, même si l’on aime ce que l’on fait, par ne plus prendre de plaisir.
C’est physiologique, on a besoin de repos ou de se changer les idées pour mieux avancer.
C’est encore plus vrai quand on patine.
On a besoin d’oxygène et de prendre un peu de temps pour reprendre de la hauteur.
Tout simplement, profiter de la vie et de ces proches.

Vous n’avez pas fait le bilan de votre activité.

Vous n’avez pas analysé ce qui fonctionne ou pas
Du coup, vous rempilez cette nouvelle année sans vraiment savoir comment appréhender la suite.
Forcement, ce n’est pas super motivant !
Et cela ne vous garantit pas de réussir.

Vous avez perdu votre motivation parce que vous n’avez pas trouvé votre moteur.

Celui qui vous pousse à faire les choses.
Ce que vous faites ou la manière dont vous le faites n’a plus de sens pour vous.
Dans ce cas, c’est tout à fait normal de ne plus arriver à avancer.

Pire votre cerveau vous joue des tours et vous raconte des histoires.

Vous êtes bourré de croyances limitantes du type :
– mon secteur est différent des autres
– les vendeurs ne veulent pas d’agence
– c’est une période calme
– pour les autres, c’est facile
– les flyers, ça ne marche pas, du coup je n’en fais pas
– j’ai peur de téléphoner alors je ne téléphone pas…

Si vous êtes dans l’une de ces situations,
pas étonnant que votre année commence de façon chaotique et que vous ne soyez pas très enthousiaste.

C’est légitime.Les personnes qui débutent l’année gonflées à bloc le sont parce qu’elles savent exactement ce qu’elles doivent faire.
Tout est très clair dans leur tête.
Elles ont juste à passer à l’action et ont envie de le faire.

Pour autant, je reconnais que lancer une activité, jusqu’à ce qu’elle soit porteuse, n’est jamais simple.

C’est un long chemin qui peut parfois ressembler à une grande traversée du désert.
Savez-vous qu’au début de mon blog, personne ne me connaissait ?
Personne ne me lisait.

nuage de mots traversée du désert

Au bout de quelques semaines, j’ai eu mes premières vues
J’ai su un an plus tard
qu’en réalité c’est mon mari qui me faisait mes vues.

Plusieurs fois dans la journée, depuis son bureau,
il allait sur le blog et réactualisait la page.
Ce qui générait des vues sur mon compteur.
Sans que je le sache, il m’a aidé à avancer.
A continuer.

Puis, les vues ont réellement augmenté,
J’ai eu mon premier commentaire et les premières questions.
Aujourd’hui, le blog est une référence
J’écris dans le journal de l’agence en ligne,
et surtout sur le Journal de l’agence version papier, réservé aux meilleurs auteurs parce qu’il s’adresse à des chefs d’agence.

Je suis formateur expert au Campus d’immo 2.0
Mon centre de formation a explosé.

Et cette année,
j’ai dû prendre une assistante pour m’aider dans mon activité.

Quand j’ai démarré dans l’immobilier, j’ai vécu la même chose.
Au départ, personne ne me connaissait.
J’étais très jeune.
J’ai passé des heures et des heures,
des mois entiers à essayer de me faire connaître.

Juste avant que j’arrête,
ma notoriété était telle que tout le monde voulait travailler avec moi.
Deux ans après mon déménagement,
je recevais encore des appels de vendeurs qui voulaient travailler avec moi et seulement avec moi, alors que j’étais partie à 800 kms de mon secteur.

Mais avant d’en arriver là,
c’est vrai, c’est souvent la traversée du désert.

L’incertitude du lendemain est le quotidien de l’entrepreneur.

Vivre des périodes d’inconfort, de doute ou de peur fait partie du jeu.

Quand j’ai créé ce projet de blog, puis de centre de formation,
j’ai parfois eu des doutes.
J’ai eu carrément des moments d’appréhension.
J’étais seule à la maison.
Face à moi-même
et surtout face à l’ampleur de la tâche.
Ceux qui travaillent de chez eux sauront de quoi je parle.
Quoi que certains disent, monter un business sur Internet n’est pas si simple qu’on veut bien vous le faire croire.
Nombreux s’y cassent le nez parce qu’il y a de vraies techniques à mettre en place.
Heureusement, j’ai su bien m’entourer et me former.

Pour m’encourager et me dire qu’il était là, même quand il était au travail,
mon mari m’avait accroché sur la cheminée du salon, cette phrase :
« Si tes rêves ne te font pas peur, c’est qu’ils ne sont pas assez grands »

Cette citation m’a accompagnée jusqu’à ce qu’à votre tour certains d’entre vous décident de me soutenir dans ce fabuleux projet en rejoignant mon programme de formation « Bouscule ton immobilier »

A chaque victoire, petit pas, dépassement de vous que vous accomplissez,
vous me réjouissez.
Vous me faites grandir chaque jour qui passe

Je vous remercier pour ça.

Voici donc une vérité :
bâtir une notoriété, se faire connaître prend du temps.

Aucune activité ne démarre avec des clients.

Ça se saurait !
D’une façon ou d’une autre, il faut aller chercher les clients.

Comprenez une bonne fois pour toutes que vous êtes des entrepreneurs.
Considérez-vous comme un entrepreneur dès l’instant où vous devez produire du CA.
Alors oui, même si vous êtes salarié dans ce métier, vous êtes concerné.

La vie d’un entrepreneur, quel qu’il soit, est loin d’être un long fleuve tranquille.

C’est cette incertitude du lendemain qui n’est pas facile à vivre.
Et c’est exactement là où l’on fait la différence avec les autres ou pas
Il n’y a pas de recette miracle pour la réussite.

La réussite se fait au mental,
avec votre capacité à persévérer.
Votre détermination
Tout se joue dans votre Mindset.
C’est votre faculté à rebondir, à faire face aux situations, à trouver des solutions et contourner les obstacles qui fait toute la différence.
Parce que des obstacles vous en rencontrerez toujours.

Rassurez-vous vous grandirez en même temps que votre business
ou plutôt c’est lui qui va vous faire grandir.

C’est bien connu : « petits enfants, petits soucis; grands enfants, grands soucis 😉
Dans le business, c’est la même chose.

La première difficulté quand on débute, est de trouver des clients.
C’est génial !
Vous avez une seule problématique clairement identifiée.
Alors, passez votre journée à la résoudre.
Passez votre journée à chercher des clients.
Faites-le de la manière dont vous le voulez, mais faites-le

Traversée du désert, oui,
mais,
une chose est certaine.
C’est qu’au final,
si vous respectez le jeu,
si vous faites les choses suffisamment intensément,
suffisamment régulièrement,
de la bonne façon,
si vous en faites plus que les autres,
vous finirez par être connu.
On parlera de vous

Comment faire pour démarrer cette année sans se tromper en renversant la tendance ?

Étape 1 : faites un break !

C’est indispensable.
Vous devez être en pleine forme mentale et physique pour avancer correctement.
Si vous êtes fatigué, vous aurez vraiment du mal à rebondir..
Vous serez moins productif.
Vous n’aurez pas une vision claire des choses.
Ce qui compte est de gagner face au client.

Étape 2 : tirez un bilan objectif de l’année passée

Analysez ce qui marche et ce qui ne marche pas.
Ce qui marche va vous servir de focus : faites-le encore plus fort,
plus intensément.
Faites-le tout simplement plus.

Quant à ce qui ne marche pas,
avant de le jeter aux oubliettes,
demandez-vous pourquoi ça ne marche pas.
Le faites-vous de la bonne façon ?
Le faites-vous avec la bonne intensité ?
Avec le bon message, les bons mots, la bonne attitude,
le bon état d’esprit, le bon focus ?

Étape 3 : Identifiez vos axes d’amélioration

Repérez ce que vous devez faire pour évoluer et avancer dans votre métier.
Ce sont les compétences et les savoir-faire ou savoir-être dont vous avez besoin.
Ne lancez pas tout en même temps.
Définissez des priorités et programmez-les dans le temps.

Étape 4 : regardez le chemin parcouru

Lors de mes discussions avec vous depuis le début d’année,
j’ai remarqué que vous ne regardez pas le chemin que vous avez parcouru depuis l’année dernière ou depuis que vous avez débuté.
C’est vraiment dommage.
En plus d’avoir le sentiment de ne pas avancer,
vous perdez une belle occasion d’être fier(e) de vous.

Impossible dans ce cas d’être objectif et de garder le moral.
Prenez le temps de vous retourner et de célébrer ce que vous avez fait.
Vraiment, faites-le !
Vous allez vous rendre compte que vous avez avancé bien plus que vous ne le croyez.

témoignage clients du chemin parcouru

Étape 5 : faites votre plan d’action

Je ne le répéterai jamais assez : « seules les actions que vous mettez en place vont vous permettre d’atteindre vos objectifs ».
Alors go foncez !
Fixez-vous un objectif et définissez toutes les actions nécessaires pour atteindre cet objectif.
L’analyse de votre activité passée va vous être très utile parce que vous allez pouvoir tirer des statistiques.
Votre vérité.
En tout cas la vérité de votre activité, de façon claire et factuelle.
En calculant vos taux de transformation, en identifiant les mandats qui vous font vendre, et les sources de contact de ces mandats,
vous saurez exactement quoi faire pour atteindre cet objectif.

Étape 6 : faites preuve de créativité et ne lâchez rien

Si vous avez le sentiment d’être dans une spirale de l’enfer où rien ne va,
soyez plus fort que cette spirale infernale.
Oui c’est dur, mais c’est possible.
Mon conseil à chaque merde qui vous tombe dessus,
mettez en place deux actions positives

1 tuile = deux actions positives

Je vous garantis qu’à la longue vous allez transformer cette zut en spirale positive.

Étape 7 : #2020-STOPBULLSHIT

2020 arrêtez de vous raconter des histoires
ou d’écouter les histoires de ceux qui échouent.

Faites de votre futur un allier et non un ennemi à combattre.
Plus votre futur ou vos actions sont définis,
plus ils sont proches de vous.
Et plus votre cerveau sera OK avec ça
et il vous enverra dans la bonne direction.
Si vous vous dites : « je déteste la prospection, je déteste aller sur le terrain »
ou « Je ne sais pas dire non aux clients » ou « J’ai peur de faire une estimation »
COMMENT allez-vous y arriver ?

C’est exactement comme ça que vous restez dans votre zone de confort
et là pour le coup dans votre zone d’inconfort dont vous avez fait une routine.
Je dirais même, dont vous avez fait clairement une vérité.

Je vous donne un exemple de situation très courante :

Vous vous plaignez quasiment tous de la pige, parce que vous êtes trop nombreux, vous n’arrivez pas à faire la différence
Pourtant vous continuez à faire de la pige (ou ne rien faire du tout)
Pourquoi ne cherchez-vous pas d’autres canaux d’acquisition client ?

Voici quelques idées reçues assez courantes pour lesquelles j’aimerai que vous ayez une autre vision si vous voulez réellement changer les choses pour vous.

Mon top 5 (non classé) des « bullshit »

#1 Le flyer ça ne marche pas !

J’ai dans mon mentorat un conseiller immobilier qui génère 163 000 euros de CA uniquement avec des flyers sur un marché tendu !

#2 Les particuliers ne veulent pas d’agence.

67 % des ventes finissent par se faire avec l’intermédiaire d’un professionnel selon l’étude réalisée en collaboration avec meilleurs agents et un groupe de trois chercheurs composé de Mr Larceneux (chercheur au CNRS), le doctorant Thomas Lefebvre et du maître conférencier Arnaud Simon (tous deux officiants à Paris Dauphine) 

#3 Les biens moches ne se vendent pas !

Les investisseurs sont friands des biens moches
Et les investisseurs représentent 1 acheteur sur 4
en 2019, c’est un chiffre en progression qui risque encore de monter à cause des retraites. 25% des investisseurs sont des ouvriers.
C’est une étude faite par Laurent Vimont PDG de Century 21 France

Si les investisseurs vous font peur, j’ai décrypté plusieurs profils d’investisseurs.
Vous pouvez lire mon article sur le Journal de l’agence : Comment cibler les acheteurs investisseurs ? afin de vous aider à mieux les comprendre

#4 C’est une période calme.

Le mois de décembre a encore été un mois incroyable pour les tops vendeurs !

Les membres présents dans mon Mentorat ont cartonné en décembre, les stocks sont vides.
Et l’année 2019 est encore une année jamais vue dans l’histoire de l’immobilier, le marché de l’ancien est très dynamique.
Voici le bilan 2019 de Michel Mouillart qu’il décrit comme cru exceptionnel dans l’ancien.
2019 est la 4ème année consécutive où l’on bat des records de vente.

#5 Pour les autres c’est plus facile

Naaaaan
Ceux qui réussissent n’ont pas plus de chance que les autres.
Ils n’ont pas eu un meilleur vécu que les autres, une meilleure vie dorée.
Je n’ai pas eu une vie dorée.
à 17 ans j’ai fugué de chez moi, je ne suis jamais rentrée.
à 20 ans mon fiancé c’est suicidé
il y a 10 ans j’ai fait un burn-out, je croyais que ma vie était terminée

J’ai réussi dans l’immobilier au bout de plusieurs années.
Et je réussis aujourd’hui.
Mais entre ces deux réussites,
J’ai raté plusieurs fois des projets et ça été douloureux.
ça nous a causé de grosses difficultés financières
J’ai eu de l’argent puis plus rien,
j’ai eu recours à une assistante sociale pour manger.

Une majorité de gens qui réussissent
réussissent justement parce qu’ils n’ont plus rien à perdre
Ils réussissent parce que la vie est loin d’avoir été cool avec eux
et ils ont dû se battre.

La réussite est un combat difficile qu’il faut mener en gardant le cap et en ayant confiance en son avenir.

Souvent on a tendance à regarder là où ceux qui ont réussi en sont
Et non pas le chemin semé d’embûches qu’ils ont dû traverser.

Maintenant, croyez-vous que ceux qui font du gros CA se racontent ces histoires ?

Pensez-vous vraiment que c’est plus facile pour eux ?

Êtes vous certain que tout leur tombe vraiment tout cuit ?
SÛR QUE NON !
Ils ont commencé un jour et sont passés par les mêmes étapes que vous.

Je ne suis pas en train de vous juger
Je veux juste que vous preniez conscience des choses.
Avoir des peurs est normal.
Ne pas réussir au premier essai est normal.
Ne pas savoir comment faire est normal
Ce qui est anormal est de ne pas décider de changer les choses.
Il n’est pas normal de ne pas prendre de décision.
Même une décision radicale du genre : STOP j’arrête !

Ce qui n’est pas normal est de ne pas chercher à comprendre pourquoi ça ne marche pas
Ce qui anormal est de rester chaque jour qui passe dans la même situation qu’hier.

Prenez une p**** de décision qui va enfin changer votre vie !

Qu’attends-vous de demain si vous ne faites rien de nouveau,
rien de différent de ce que vous avez fait cette année ?

La vie est une perpétuelle remise en question pour grandir s’améliorer et pour tout simplement suivre l’évolution des choses.

Prenez la décision de tout arrêter et c’est ok

Ou alors, décidez de tout bousculer dans votre vie pour vous donner les moyens d’y arriver.

Prenez une feuille et faites le point sur votre vie.
Sur ce que vous ne voulez plus.
Ce que vous ne voulez vraiment plus dans votre vie personnelle ou professionnelle.

Souvent tout et lié

Trouvez l’action ou la décision à prendre qui va faire que tout le reste va s’enchaîner derrière.

Si vous êtes blindé de dettes, ce n’est pas une fatalité.
Je l’ai été aussi.
Décidez de vous sortir de là,
dites juste ! STOP

Ce n’est pas une fatalité
(même si quand on est dans le fond on pense que c’en est une).
Il y a une façon de sortir de l’endettement.

Soit vous vous concentrez sur la mensualité la plus lourde,
soit sur le prêt le plus facile à rembourser et vous vous servez de cette mensualité disponible pour rembourser le reste.
Il est clair que si vous voyez vos 30 0000 euros à rembourser d’un coup,
c’est certain, c’est impossible.
La somme vous parait tellement conséquente et impossible à rembourser que vous n’essayerez même pas de le faire.
Qu’est-ce qui pourrait vous rapporter un peu plus d’argent que d’habitude ?

C’est un simple exemple, si vraiment c’est votre cas,
vous trouverez plein de blogs et de vidéos YouTube qui traitent de ce problème.

Ce que je veux vous dire est qu’une des raisons pour lesquelles les personnes n’arrivent pas à résoudre leurs difficultés est qu’elles prennent le problème de façon globale.

Comme une pelote de laine tout emmêlée.
Alors qu’il suffit de trouver le petit bout qui va tout dérouler correctement.

Votre focus n’est pas le bon.
Dans ce métier c’est la même chose, vous vous trompez de focus
C’est très courant quand vous ne faites pas de vente.
Vous avez tendance à vous concentrer sur les acheteurs.
Vous bloquez dessus, vous cherchez des acheteurs, vous faites 20, 30 visites.
Ce n’est pas la bonne vision.

Essayez de comprendre ce qui vous conduit a une vente.
Ce qui fait faire une vente c’est un mandat de qualité, correctement commercialisé.

Avez-vous des mandats de qualité?
Le pire quand vous n’arrivez pas à vendre on vous dit : « rentre plus de mandats tu finiras bien par en vendre un » #stop bullshit

On vous dit aussi : « si tu n’as pas de mandat fait de la pige »

Seulement savez-vous faire la pige de la prospection téléphonique ?

La plupart du temps vous avez peur.
Dans ce cas comment fais-tu pour ne plus avoir peur ?
OU quel autre canal d’acquisition client allez-vous actionner pour vous sortir de là ?

Si vous attendez qu’on vous porte tout sur un plateau, il sera vraiment difficile d’avancer.
C’est en ça que l’on reconnait un entrepreneur, il prend les rênes
Le monde l’immobilier change oui

Mais ce qui ne changera pas est que vous ne vous faites pas connaître, si vous n’êtes pas auprès de vos prospects tout le temps partout
JE suis désolée de vous le dire il ne se passera rien
RIEN du tout
Personne ne saura ce que vous faites, ce que vous pouvez apporter de différent aux vendeurs par rapport aux autres conseillers immobiliers

Alors GO GO GO

You may also like

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez98
Tweetez
Partagez
WhatsApp